atelier carotte d'automne

Les grandes pluies de novembre s'annonçant, Isabelle et Alain Ousselin nous ont invité à participer au ramassage des rangs de carottes dont les fanes ornaient une bonne parcelle de leur terrain. Dès 8h du matin, en ce jour de célébration des soldats inconnus, armés de nos bottes et de nos k-ways, une troupe d'irréductibles consom'acteurs a pris la direction de La Réole pour se rendre chez les Ousselin.

Après quelques hésitations sur le chemin, nous sommes finalement arrivés. Un café chaud nous attendait et la pluie menaçante avait décidée de se faire clémente.

Chacun muni de son couteau et armé de sa cagette, nous avons décapité ces pauvres carottes qui commençaient à se geler le bout du nez. Les cagettes remplies de carottes furent chargées à l'arrière du tracteur puis acheminées dans la grange avec le tracteur où elles vont passer une partie de l'hiver, d'ici à ce vous les rapiez, les découpiez, les cuisiez et autres tortures à l'avenant. Dans la boue et la bonne humeur, la parcelle de carottes a fondu rapidement. 

Il ne nous restait plus qu'à profiter du bon air et à contempler admiratifs les autres légumes qui vont bientôt remplir nos paniers. Nous avons également pu découvrir la méthode de culture des endives que j'ignorai. En effet, l'endive est une racine qui pousse en terre. Dès l'apparition de petites pousses, elles sont sorties de terre et transférées à l'abri de la lumière dans un local dans lequel on a disposé une couche de terre d'une trentaine de centimètres. Transplantées là, elles sont recouvertes d'une épaisse couche de paille et continuent leur gestation pendant plusieurs semaines.

A côté se situaient le serres à salades et les brocolis. Plus loin, les choux et les navets. Enfin sous les serres, les dernières poivrons et les dernières aubergines tentaient d'aspirer la dernières ondes de chaleur.

Autour d'une collation largement méritée nous avons discuté avec les Ousselins de notre plaisir de soutenir leur travail. Retour sur Cenon en début d'après-midi avec en cadeau...quelques carottes.

Merci à Sylvie, Isabelle, Francis et son fils et Christophe, à qui vous devez ces superbes photos et merci aux Ousselins pour leur accueil.

A bientôt pour un prochain atelier jardinage

isabelle et alain ousselin
isabelle au travail
a genoux dans les lignes de carottes
les travailleurs sous surveillance
transfert de carottes
le déchargement
les forces vives au travail
le tour de la propriétaire
les serres de salades
les futures salades sous serre
atelier carotte d'automne